mardi 5 avril 2016

Film "Les Profs" - Activités



LES PROFS (2013)
ACTIVITE 1
Les personnages

ACTIVITE 2
Les matières
A venir
ACTIVITE 3
Emploi du temps
A venir
ACTIVITE 4
Le cursus scolaire en France
A venir

Résumé du film.
Le lycée Jules-Ferry n'a que 12 % de réussite au baccalauréat, c’est le pire lycée de France.
L'inspecteur d'académie propose au proviseur d'engager les pires professeurs pour dépasser les 50 % de réussite ; sinon le lycée sera fermé. Sept professeurs aux méthodes atypiques arrivent : Serge Cutiro (surnommé Tirocu par les élèves), un professeur dont on ne sait pas au départ la matière qu'il enseigne (juste excellent en maths) très fainéant, déclarant par exemple : « Aujourd'hui, on invente un exercice, on le fait, on le corrige, tout seul et en silence, hop c'est parti ! » ; Gladys, une professeur d'anglais tyrannique adepte du lancer de craie ; Albert, professeur de chimie féru d'expériences dangereuses et bizarres qui finissent la plupart du temps en explosion ; Amina, professeur de français aux courbes affriolantes ; Éric, professeur d'EPS adepte des exercices dangereux ; Maurice, professeur de philosophie québécois totalement incompréhensible ; et Antoine Polochon, professeur d'histoire idolâtrant Napoléon, et n'ayant jamais obtenu son CAPES.
Lors du premier trimestre, les parents d'élèves se plaignent des méthodes utilisées par les professeurs : le proviseur décide donc d'y remédier en les privant de leurs moyens. Malgré une légère progression des résultats des élèves, les profs se considèrent comme censurés et l'inspecteur d'académie décide de leur donner carte blanche. Mais au fur et à mesure des semaines, les résultats sont de plus en plus catastrophiques, et la réputation des profs et leurs méthodes sont telles que des élèves non inscrits dans l'établissement viennent assister aux cours. Après un bac blanc, la sentence est sans appel : seulement 3 % de réussite.
L'inspecteur d'académie révèle au proviseur que son intention était de fermer le lycée en engageant les pires professeurs et ainsi lui prendre sa place. Mais Polochon l'entend et lui et ses collègues décident de tout faire pour sauver le lycée. Ils veulent tout d'abord voler les sujets du bac au ministère à Paris. Le vol est un succès, mais ils volent malencontreusement les sujets du brevet des collèges.

Alors qu'il ne reste plus que deux semaines, les profs décident alors de mettre leur bonne volonté en commun pour faire en sorte que leurs méthodes ne posent plus problème aux élèves. Tout semble fonctionner, jusqu'à l'examen. Lors de l'annonce des résultats, le lycée n'obtient que 49 % de reçus (notamment à cause de l'inspecteur d'académie adjoint qui a tout fait pour que le plus d'élèves échoue à l'examen). Mais à la suite d'une demande de renvoi de l'élève Boulard par le CPE à cause de sa légendaire paresse (il triple sa terminale et a encore échoué au bac), la demande est finalement passée et Boulard est renvoyé. Le lycée compte donc un échec en moins, et est finalement sauvé en passant donc à 50 % de reçus au bac. Les professeurs engagés se voient alors donner des propositions de mutation, mais ils décident finalement de rester à Jules Ferry.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire